Une semaine sans pesticide

 
L’Afrique organise pour la deuxième année consécutive la semaine pour les alternatives aux pesticides sous la coordination de PAN (Pesticide Action Network) Africa.

Le marché mondial des pesticides est d’environ 40 milliards de $US par an (2008). L’Afrique ne représente que 4 % (soit 1,5 milliard $US) du marché mondial.
Bien que l’Afrique utilise un volume moins important de pesticides qu’ailleurs dans le Monde, les faibles quantités utilisées présentent des risques très élevés pour la santé et l’environnement. Selon l’OMS 30 % des pesticides vendus dans les pays en développement ne sont pas aux normes acceptées mondialement. Les producteurs africains sont certainement les moins équipés pour se protéger contre les effets néfastes des pesticides. Ils ne sont pas dans leur grande majorité alphabétisés (donc ne peuvent pas lire les instructions sur les étiquettes), ne sont pas formés sur les techniques agricoles, n’ont pas un accès facile aux informations pour mener à bien leurs cultures. Les pays en développement qui n’utilisent que 25 % des pesticides produits dans le monde, enregistrent la très grande majorité des décès dus à des intoxications.
En Afrique, le transport des substances dangereuses, leur stockage et leur utilisation sont loin d’être maitrisés.

Article publié sur le site : www.semaine-sans-pesticides.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s