Thé Vietnam au Jasmin

Au Vietnam comme dans de nombreux pays d’Asie, le thé est servi non pas seulement pour se désaltérer mais surtout pour témoigner son amitié, son intérêt pour le visiteur, pour partager un moment agréable ; il y a toujours une théière prête et la thermo d’eau chaude pour le passant, l’ami, le voisin, le cousin…

Le thé est servi corsé et très infusé dans de toutes petites tasses sans anse, le premier jet infusé est versé dans une première tasse puis dans les suivantes pour les rincer avant d’être jeté, pendant ce temps, autour de la table basse,  on discute, on prend son temps. Dès que la tasse est vide l’hôte la remplie à nouveau et la sert avec les deux mains.

Très souvent, à la maison on aime mêler le parfum suave de la fleur de jasmin fraîchement cueillie dans le jardin à la douceur acidulée des feuilles de thé vert. Ce thé vert au jasmin se déguste tout au long de la journée pour un instant de plaisir et de saveurs uniques.

Le trà da (thé glacé), fait partie de la vie quotidienne au Vietnam, il est même souvent servi gratuitement dans les cafés et les restaurants. Il remplace l’eau, on le boit en mangeant, le contraste du thé vert glacé très corsé avec les plats de soupes brulantes (le « pho ga » par exemple : soupe de nouilles au poulet) est très apprécié. Le thé vert glacé est même servi avec le délicieux café vietnamien (un pur robusta à la saveur chocolatée) pour se rafraichir après avoir siroté son café.

en vente dans toutes les boutiques Nature et découvertes et dans la boutique terre d’oc de Villeneuve en Provence.

Le bissap, boisson d’Afrique

Au Burkina on boit une infusion d’hisbicus glacée ou chaude, c’est le bissap qui est aussi la boisson nationale du Sénégal et du Cameroun, au Mali on l’appelle Dah, en Egypte on l’appelle le karkadé, en Guinée la roselle, en Ethiopie c’est le thé rose d’Abyssinie, au Mexique la flor de jamaica, à travers tous les continents on connait depuis toujours et on savoure cette boisson rafraichissante et anti oxydante à la magnifique infusion rouge…

En voici la recette :

Pao mo – thé aux perles

C’est toujours au « bubble tea » que je pense quand j’évoque Taiwan !!!
Du « thé au perles », ou le métissage des cultures au service du plaisir gustatif.

On appelle Pao-mo un thé qui se présente sous forme d’émulsion. Toutefois, c’est sous l’appellation de « thé aux perles », avec du lait et des perles de tapioca, que le Pao-mo connaît le plus grand succès à Taiwan.
L’occident on le sait, s’est habitué au thé en le buvant sucré et mélangé à du lait.
Les Taïwanais, habitants de cette île anciennement  appelée Formose, ont l’habitude de manger en dessert des perles de tapioca.

A priori, peu de rapport entre les deux coutumes, mais ce serait compter sans la curiosité et l’esprit inventif qui règne dans les jeunes générations à Taiwan.
C’est ainsi qu’est né le « thé aux perles », une émulsion rafraichissante de thé généralement noir, de lait, et de perles de Tapioca…

La palette d’arômes satisfait tout autant les « zappeurs que les individualistes », courants si présents dans notre monde.
Exemple à méditer que celui du Pao-mo (thé aux perles) ?
Sans doute, car artistes et créateurs, marient, détournent, mélangent sans cesse produits et coutumes pour inventer les gestes, les objets qui feront notre vie de demain.

 

Cha Ye Dan – Oeufs marbrés au thé noir – (tea leaves eggs)

En Chine, à Taiwan et à Hong Kong on trouve dans les petites échoppes des rues et dans les gares des oeufs au thé noir qui constituent un en-cas délicieux et sain au prix modique.

Ces oeufs marbrés sont exquis, ravissants, originaux et faciles à faire.


                                                      télécharger la recette

Photos: Maud BRAGHETTI